De l’Avant

Création 2021/2022

Une coopérative d’électricité centenaire
Un territoire

Leur histoire est tour à tour narrative, fantaisiste et abstraite.
Les interprètes dansent, s’élancent et se projettent dans tous les instants.
Leurs complicités se livrent dans un goût prononcé pour le décalage, l’humour, le saugrenu, la délicatesse…
Ils explorent le lieu, s’engageant dans le surgissement et la durée. Il ne s’agit plus pour eux d’opposer passer, présent et avenir mais de féconder l’un par l’autre.

“Les artistes offrent leurs présences, distillent leurs danses leurs actions, Ils dansent, s’émeuvent, racontent comme on souffle une bougie, pour célébrer le plaisir d’être à nouveau ensemble “. Yann Lheureux

Avec De l’Avant, la Cie aborde le sujet de la mémoire, du territoire et de l’identité, non plus de manière individuelle mais par le prisme d’une communauté, et plus précisément d’une coopérative centenaire : la coopérative d’électricité de Saint-Martin-de-Londres. Une aventure humaine relayée depuis quatre générations qui s’est construite de manière spécifique en maillage avec un territoire. À la faveur d’une résidence artistique et culturelle de territoire, missionnée par l’association Arts Fabrik, la Cie mène depuis fin 2020 de nombreuses actions de médiation dans le territoire du Grand Pic Saint-Loup, avec pour point d’orgue cette création IN SITU. Pour nourrir et mener à bien son projet, La Cie a déjà mené un très important travail de collectage :  d’archives, de documents, de photographies, de recensement des langages gestuels et lexicaux caractéristiques, tant auprès du service de communication de la coopérative et de ses salariés, que de leurs familles. Elle a également réalisé de nombreuses interviews des habitants et des acteurs de ce territoire.

La pièce de L’Avant, selon son contexte de représentation, aura deux formes : à l’épure en théâtre ou associée à un dispositif vidéo in Situ. Elle sera construite tel un écheveau de danses, de textes, d’images, de bribes de vies, d’histoires qui se créent et s’agencent en direct. Les captations d’image en direct par le drone ou les vidéos issues de témoignages effectués au préalable, seront projetées, mettant littéralement en lumière les protagonistes. Elles organiseront des ellipses temporelles incluant tant les quatre interprètes que les spectateurs, intégrés alors comme complices de l’évènement à l’œuvre. La création sonore procédera de la même mise en tension et complicité de la mémoire et de l’actualité. L’environnement sonore et musical ainsi créé, laissera parfois jaillir certains témoignages collectés et des sons captés en direct.

Distribution

Conception et chorégraphie : Yann Lheureux
Interprétation : Christophe Brombin, Camille Lericolais, Anaïs Pensé et Benjamin Tricha.
Projections vidéo|mapping : Kaléo / Tommy Reboul
Création sonore : Arnaud Bertrand
Création Lumières : En cours

Production et soutiens

Co-production : Arts Fabrik. Avec le soutien de la Coopérative d’électricité de Saint-Martin-de-Londres, la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup et le Domaine de Cambon, Valflaunès.

En avril 2021, en écho à ce projet, Yann Lheureux a chorégraphié En Avant pour quatre danseurs émergents de la Cie MARCHEPIED (Lausanne, Suisse)

De L’Avant verra le jour en juin 2022